Comprendre la foi catholique [chronique de l'abbé Mateusz Markiewicz]: est descendu aux enfers

Le silence du tombeau du Christ ne signifiait pas son inaction, mais un autre mode de celle-ci. Notre-Seigneur, en tant que vrai homme a eu non seulement une vie et une mort humaine, mais aussi un au-delà comme nous, les humains. C’est de cet aspect de son existence que parle la phrase « est descendu aux enfers ». Pour mieux la comprendre, il faut d’abord expliquer cette notion des enfers et puis, dire quelques mots sur la mission du Sauveur dans cet état.
 Comprendre la foi catholique [chronique de l'abbé Mateusz Markiewicz]: est descendu aux enfers

Par « enfers » on entend ici l’enfer au sens le plus large du terme, à savoir un état après la mort, dans lequel on est privé de la vision de Dieu. En effet, avant la mort du Christ, l’accès au ciel et à la joie éternelle en compagnie du Créateur, ont été impossibles pour les âmes des justes. L’offense faite à Dieu n’a pas été réparée et il fallait la mort du Fils de Dieu pour ce faire. Ceux qui sont morts en tant qu’amis de Dieu et se trouvaient alors en état de grâce, devaient attendre la venue du Messie. Leurs âmes étaient dans l’état que l’Écriture Sainte appelle le sein d’Abraham. Un état où certes, elles ne souffraient pas des peines éternelles, comme dans l’enfer entendu comme état de perpétuelle damnation, mais elles savaient qu’elles ne sont pas complétement heureuses, car elles attendaient un Sauveur.

Quand Jésus est mort, son âme séparée du corps a rejoint cet état des enfers. Elle y était avec la divinité qui lui est restée unie. Ainsi, l’âme du Christ a annoncé la bonne nouvelle de sa venue aux âmes des justes qui l’attendaient. La mission de Jésus ne concernait pas seulement ceux qui vivaient sur la terre en même temps que Lui, mais aussi ceux qui l’ont précédé et qui étaient ses ancêtres selon la chaire. Dieu a ainsi démontré aux saints patriarches qui ont cru en sa promesse, avec Abraham en tête, que leur foi n’était pas vaine. Dieu est fidèle et il convenait que la nouvelle de l’accomplissement du salut soit annoncée en premier lieu à ceux dont la confiance l’a permis et dont les actions ont contribué à sa réalisation. Sans les patriarches et leur reconnaissance de la véracité divine, l’histoire du monde aurait tout un autre visage. C’est grâce à la descente du Christ aux enfers que le processus du salut des hommes a pu obtenir sa perfection, comme nous l’enseigne saint Paul : « Que veut dire : Il est monté ? – Cela veut dire qu’il était d’abord descendu dans les régions inférieures de la terre. Et celui qui était descendu est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux pour remplir l’univers. » (Eph 4, 9-10)

Cette œuvre aura sa manifestation la plus éclatante avec la résurrection du Christ et sa montée au Ciel qu’on étudiera dans les prochains articles. Retenons que Dieu dans chacune de ses actions agit de manière parfaite, qui prend en considération tous les aspects de l’œuvre à accomplir. C’est pour cela que la salut devait être annoncé aussi à ceux qui ont précédé le Christ, et ceci en personne.

 

Chroniques de l'abbé Mateusz Markiewicz, prêtre catholique, membre de l'Institut du Bon Pasteur.

 

Retrouvez la chronique n°1: "Je crois" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°2: "Le Symbole des Apôtres" en cliquant ici

Retrouver la chronique n°3: "Un seul Dieu"en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°4: "Unicité et perfection de Dieu" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°5: "Dieu peut tout faire, mais..." en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°6: "Dieu le Père" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°7: "Créateur du ciel et la terre" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°8: "Un seul Seigneur, Jesus Christ" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°9: "né du Père avant tous les siècles" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°10: "consubstantiel au Père" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°11: "par qui toutes choses ont été faites au ciel et en la terre" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°12: "pour notre salut" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°13: "Il s'est incarné" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°14: "réparer à la place de l'homme" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°15: "descendu du ciel" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°16: "par le Saint Esprit de la vierge" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°17: "réparer à la place de l'homme" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°18: "Crucifié pareillement pour nous" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°19: "sous Ponce Pilate" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°20: "est mort" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°21: "a été enseveli" en cliquant ici​​​​​​​

 

 


Actualités