Face au déclin de l’Europe : Que faire ?

Dans mon petit livre « Que faire ? Vivre avec le déclin de l’Europe » (2019), j’ai tenté de fournir un bréviaire pratique à tous ceux qui déplorent, comme moi, la lente disparition de l’identité occidentale. Si nous voulons militer pour sa survie, il ne suffit pas de se borner au domaine politique : il faut défendre nos valeurs et notre manière d’être dans la vie quotidienne. La rubrique présente fournit les idées clés de « Que faire ? » sous forme d’une pensée du jour.
 Face au déclin de l’Europe : Que faire ?

Chronique n°9 : Faire partie de la nature

Tentez de vous échapper de ce monde artificiel et néfaste, et renouez avec la nature aussi souvent que vous le pouvez. Ce n’est qu’en vous retirant régulièrement et pour des périodes prolongées dans un environnement non encore gâché par l’intervention humaine que vous apprendrez ce que la condition humaine signifie véritablement; ce n’est qu’en cultivant – autant que possible – vos propres vivres que vous entrerez en communion avec la terre et le travail tout en vous libérant de l’asservissement de l’économie du marché. Nul besoin de viser la totale autarcie; projet presque irréalisable dans le monde moderne, hélas. Mais cultiver son propre potager et gérer sa propre serre, si modestes soient-ils, vous liera aux besoins de la nature tout comme à la réalité des saisons et de la terre, et vous donnera une impression immédiate de la valeur de la nourriture tout comme de l’artificialité de la plupart des produits des supermarchés. Avantagez les plantes locales et pensez à cultiver des variétés peut-être moins courantes, mais adaptées, depuis des siècles, aux réalités de notre climat. Car cultiver sa propre nourriture et contribuer à la diversité des produits naturels tout comme à la survie des plantes régionales vous permettront aussi de résister aux desseins criminels des grandes entreprises agro-alimentaires.

Retrouvez la:

Chronique n°1: "Soyons réalistes!" en cliquant ici

Chronique n°2: "Désinvestir l'Etat" en cliquant ici

Chronique n°3: "Désobéir" en cliquant ici

Chronique n°4: "Créer une nouvelle société civile" en cliquant ici

Chronique n°5 : "Quitter les villes" en cliquant ici

Chronique n°6 : "Investir et acheter" en cliquant ici

Chronique n°7 : "Acheter européen" en cliquant ici

Chronique n°8 : "S'affranchir du court-termisme" en cliquant ici

David Engels, essayiste et historien belge, est professeur d'histoire romaine à l'Université libre de Bruxelles et travaille pour l'Instytut Zachodni à Poznań


Actualités