Face au déclin de l’Europe : Que faire ?

Dans mon petit livre « Que faire ? Vivre avec le déclin de l’Europe » (2019), j’ai tenté de fournir un bréviaire pratique à tous ceux qui déplorent, comme moi, la lente disparition de l’identité occidentale. Si nous voulons militer pour sa survie, il ne suffit pas de se borner au domaine politique : il faut défendre nos valeurs et notre manière d’être dans la vie quotidienne. La rubrique présente fournit les idées clés de « Que faire ? » sous forme d’une pensée du jour.
 Face au déclin de l’Europe : Que faire ?

Chronique n°8 : S’affranchir du court-termisme

Prenez du recul et réfléchissez à vos priorités dans la vie. Pouvez-vous défendre, moralement,  le fait de ruiner à la fois vos activités matérielles, émotionnelles et même intellectuelles par la participation à cette folie généralisée qui, sous prétexte de générer de  la «croissance» et de permettre ainsi à tous l’augmentation (prétendue) de leur qualité de vie, mène l’Europe inexorablement vers la crise et l’effondrement non seulement économique, mais aussi moral? Alors, tentez, du moins dans votre domaine d’action, de changer radicalement de perspective et d’abandonner la vision «après moi, le déluge». Tout au contraire, dans toutes vos actions, au lieu de viser le gain rapide, pensez comment vos actions pourront affecter la vie de vos enfants et petits-enfants. Tentez de construire leur futur de manière aussi responsable que possible, même si cela implique le fait de sacrifier une partie importante de vos sources de financement. Pensez non pas en mois ou années, mais tentez de visualiser en permanence les grandes tendances de l’histoire : qu’importe, au fond, une légère fluctuation dans le présent, si la tendance générale va vers la baisse ou à la hausse? Ce qui doit compter pour vous, c’est la perspective au long terme, et seuls les moyens assurant une évolution positive en termes de générations et non pas de semaines doivent être pris en compte comme moteur principal de votre activité.

 

Retrouvez la:

Chronique n°1: Soyons réalistes! en cliquant ici

Chronique n°2: Désinvestir l'Etat en cliquant ici

Chronique n°3: Désobéir en cliquant ici

Chronique n°4: Créer une nouvelle société civile en cliquant ici

Chronique n°5 : Quitter les villes en cliquant ici

Chronique n°6 : Investir et acheter en cliquant ici

Chronique n°7 : Acheter européen en cliquant ici

David Engels, essayiste et historien belge, est professeur d'histoire romaine à l'Université libre de Bruxelles et travaille pour l'Instytut Zachodni à Poznań

 

 

 

 


Actualités