"Les Français sont prêts à être de nouveau une Nation"

Traduction de l'interview de Patrick EDERY, par Cezary KRYSZTOPA, sur les Gilets Jaunes, publié le 27.01.2019 dans l'hebdomadaire polonais Tygodnik Solidarność (magazine d'opinions appartenant au syndicat "Solidarité").
Gilets Jaunes France 2019
Gilets Jaunes France 2019
Tygodnik Solidarność

 

Vous considérez-vous comme un Gilet Jaune?

Depuis quelques années je désespérais de plus en plus de mon pays, j’avais l’impression que mes compatriotes acceptaient, souhaitaient même une disparition de notre Nation. Et les Gilets jaunes sont arrivés ont montré que les Français était prêt à résister, à être de nouveau un peuple, être ensemble. Les Gilets jaunes c’est la fierté d’être de nouveau ensemble, d’être un peuple et de vouloir avoir un destin commun. Alors, oui évidement que je me sens un Gilet jaune ! J’ai même du mal à comprendre que l’on puisse se sentir Français et ne pas a minima avoir des bons sentiments pour les Gilets jaunes.

 

Avez-vous participé à des manifestations? 

Hélas, je n’ai pas eu l’occasion de pouvoir participer à une manifestation, mais dès que je le pourrai je le ferai. Depuis le début, et même avant, j’essaye, à mon petit niveau, d’apporter tout mon soutien à mes compatriotes soit sur les réseaux sociaux, ou en essayant d’expliquer, autant que je le peux, ce qu’est ce mouvement. Comme maintenant dans votre journal. 

 

Pourquoi les Gilets jaunes ont dû descendre dans la rue et n’ont pas profité des possibilités qu’offrent les institutions démocratiques ?

 Tout simplement parce que nos institutions démocratiques ont été totalement privatisées par ce qu’on appelle les « progressistes ». Ces derniers sont à la tête de toutes les administrations, des partis politiques et des médias. Désormais la France est dirigée par des élus et des hauts fonctionnaires qui ont pour religion d’Etat le progressisme, dont les médias en surveillent la bonne observance. Je pense qu’on ne peut comprendre le progressisme que si on l’appréhende comme une sorte de nouvelle religion. Regardez le Commissaire européen Timmermans (Ce socialiste hollandais est très connu en Pologne car il est chargé du dossier polonais au sein de la Commission, il est le responsable des attaques injustifiées de Bruxelles contre le gouvernement polonais), les faits ne l’intéressent pas ! Ce qui l’intéresse c’est le crédo progressiste : tu es Polonais, tu es antisémite. Tu es fier de ton pays et de son histoire, tu es fasciste. Tu es catholique, tu es homophobe. Tu ne souhaites pas laisser entrer des migrants chez toi, tu es un raciste. C’est pourquoi pour Timmermans et les progressistes votre gouvernement est ce qu’il y a de pire au monde et qu’ils mènent contre vous un combat politique. Pour notre grand malheur, en France nous avons cette religion à tous les niveaux : le gouvernement, les partis politiques, les médias, la Haute fonction publique, la justice et l’éducation. Désormais ne pas réciter le crédo progressiste c’est vous exclure du débat public et ne pas être d’accord avec lui c’est blasphémer.

 

Quels sont les revendications des Gilets jaunes?

Les postulats de départ étaient au nombre de deux :

  1. Baisser les prélèvements obligatoires (la France est le pays développé qui a le taux de prélèvement le plus élevé au Monde)
  2. Savoir où passait tout cet argent car les gens payent de plus en plus mais ont l’impression de bénéficier de moins en moins de services public.

Au début le gouvernement et les médias ont moqué ses revendications et laissé entendre que les Gilets jaunes n’avaient pas les compétences et les capacités pour comprendre à quel point la politique gouvernementale leurs étaient profitables. Puis une 3ème revendication est arrivée : un débat national sur l’immigration, c’est à ce moment-là que le mouvement a commencé à être dénigré par les médias et les politiques.
Désormais il existe de nombreuses revendications, car le mouvement rassemble des plus en plus de Français de divers horizons. Mais il y a une revendication sur laquelle il y a une unanimité c’est le « RIC » le référendum d’initiative citoyenne. C’est la possibilité  pour des citoyens d’organiser un référendum national pour que soit adopté une loi, ou l’annuler, modifier la constitution, ou destituer un membre d’une institution publique (gouvernement, assemblée, administration..).  Il faut aussi noter que presque toutes les manifestations se font sous le slogan « Macron, démission ! »

 

Est-ce que les médias français rapportent honnêtement ce qui se passe? 

Hélas non car à 90% des médias croient au « progressisme ». Mais le côté positif est que ce mouvement a permis à ce que les Français se ré-intéressent à la politique, vérifient les informations qu’on leur donne et désormais il est une évidence pour la majorité que les médias mentent. Avant, quand je dénonçais les Fakes sur la Pologne dans les médias français, j’étais très seul, même ma famille avait du mal à croire que les médias pouvaient mentir à ce point-là. Désormais, il ne vaut mieux pas dire que vous êtes journaliste. Dans les manifestations ils sont insultés, parfois même les gens les menacent.

 

 Est-ce que les Gilets jaunes sont l’expression d’une révolte conservatrice contre un meilleur des mondes marxistes?

 A l’origine le mouvement est un mouvement conservateur, puis l’extrême gauche en mal de révolution et surtout de peuple a tout fait pour récupérer le mouvement. Mais désormais on peut dire que le mouvement n’est ni de gauche, ni de droite mais français. Il est important de comprendre que la situation des conservateurs en France est désastreuse. La France ne va pas redevenir conservatrice du jour au lendemain. C’est un processus qui s’enclenche, surtout qu’en France il n’existe aucun parti conservateur. Les Gilets jaunes vont devoir se structurer dans un environnement extrêmement hostile.

 

Les médias français affirment que les protestations vont s’éteindre, est-ce vrai ?

Autant que Solidarnosc s’est éteint en décembre 1981 (le syndicat est fondé le 31 août 1980 et la direction est arrêtée en décembre 1981 par les communistes)! Hélas je ne pense pas que les Gilets jaunes gagneront du jour au lendemain. Les progressistes perdent du terrain partout, ils ne peuvent abandonner la France. Je sais que nous avons perdu de notre superbe depuis ces 50 dernières années, mais nous sommes un pays bien trop important. Personne, ne laissera un mouvement encore peu structuré prendre le pouvoir en France. Mais le grand point positif c’est que grâce aux Gilets jaunes les conservateurs et les patriotes n’ont plus peur et savent qu’ils sont nombreux. Tôt ou tard le système actuel s’effondrera.

 

Est-ce vrai que ce sont les Russes qui ont inspiré ces manifestations ?

Je ne pense pas. Par contre, il est vrai qu’un des rares médias qui ne soit pas contre les Gilets jaunes est Russia Today. Pour une raison simple : les Russes ont compris depuis longtemps que la meilleure arme pour déstabiliser le régime de Macron, c’est la vérité.

 

Peut-être, aussi les exemples polonais et hongrois ont pu être une inspiration pour le mouvement ? 

 Je pense, qu’à part mes tribunes, en France, quasiment aucun article ne dit du bien de la Pologne. 90% des médias français ont mené une guerre de désinformation totale contre la Pologne. Les médias français, progressistes, ont tellement attaqué la Pologne que nombre de Français sont persuadés que la Pologne est co-responsable de l’Holocauste et qu’elle est actuellement dirigée par une dictature raciste.  Malgré cette propagande inimaginable, que je n’avais jamais vu contre aucun autre pays, la plupart des Français continuent à avoir de l’affection pour les Polonais. Maintenant qu’ils se rendent compte que les médias mentent ils pourraient, peut-être, commencer à envisager qu’on aurait pu leur mentir sur la Pologne. Je pense que si Solidarnosc (le syndicat Solidarité qui a fait chuter le régime communiste en Pologne) soutenait les Gilets jaunes et apportait un appui régulier sur le terrain cela aiderait non seulement le mouvement mais aurait aussi une grande influence dans les cercles intellectuels français, dans lesquels Solidarnosc est toujours une légende.

 

Est-ce que l’Eglise française se réinvestit dans le débat public français ?

 Comme en Pologne, en France, il y a deux églises : Une Eglise « progressiste » représentée par le Journal « La Croix » équivalent de « Tygodnik Powszechny ». Ce journal qui appartient à la congrégation des assomptionnistes a soutenu le référendum pour l’avortement en Irlande et a été un des principaux organes de presse à propager des fakes contre la Pologne et participer à son lynchage. Ensuite, il y a une 2ème Eglise, celle qui se tait. Et comme les Gilets jaunes, ses membres se sont réveillés à l’image des autres Français. Des évêques, des prêtres soutiennent publiquement les Gilets jaunes. Donc, oui cette Eglise essaye de revenir dans le débat public, mais tout est fait pour l’en empêcher via une campagne de décrédibilisation peu ragoutante.

 

Est que les Gilets jaunes peuvent arriver à changer la France ?

 Nous sommes Français rien ne nous est impossible ! Aussi je vous dirai que nous allons changer non seulement la France, mais aussi l’Europe, si vous nous y aidez. Par contre, au regard de la réaction de plus en plus répressive du gouvernement je suis très inquiet. Les officiers de la police et de gendarmerie ont informé Macron qu’ils refuseraient de tirer sur la foule. Aussi la Police a reçu en quantité industrielle des grenades « défensives », des gaz, et des flash balls  de calibres 40 mn. Les grenades sont défensives mais si vous en prenez une dans la main elle vous l’arrache. Les balles de flash-ball ont défiguré des Français en leur enlevant un œil, en leur cassant des os du visage, etc. Nous ne sommes pas loin des plus de 200 000 tirs de flash ball et grenades sur les Français, de plus de 5000 interpellations, de plus de 2000 blessés et plus de 80 hommes et femmes mutilés.  A cause de ces violences, à un moment ou un autre cela risque de dégénérer. Nous sommes de plus en plus nombreux à penser que c’est ce que veut le gouvernement. Le but est clair: faute de bons résultats au niveau économique, social, environnemental et international, Macron joue au pyromane pour s’imposer comme le seul rempart au chaos qu’il crée lui-même.


Actualités